Implanter une filiale de sa société en Chine : Procédure à suivre !

0
921

Vous avez certainement entendu parler de l’eldorado chinois. Vous êtes tenté d’aller à la conquête de ce marché de l’Est. Sachez avant de vous embarquer dans cette aventure que vous ne pouvez pas partir la tête en l’air et le regard tourné vers le ciel. L’implantation d’une filiale de sa société en chine nécessite des préalables pour bien se positionner sur ce marché. Quelles sont les procédures à suivre pour réussir à bien l’implantation d’une filiale de son entreprise en chine ? Découvrez à travers cet article quelques étapes clés à suivre pour une implantation sur le marché chinois.

Faire une étude du marché

Avant de vous exporter vers la chine, il est crucial de réaliser une étude du marché. En effet, beaucoup de sociétés étrangères fraîchement arrivées en Chine ont une faible connaissance de la concurrence du marché local. Ceci est dû au fait qu’il existe très peu d’information en ligne qui présente l’étude du marché sectoriel en Chine. Cette étude importante que vous pouvez faire avec le concours d’un intermédiaire chinois ou d’un français vivant sur place vous permettra de connaître votre marché, votre concurrence, les barrières à l’entrée et les opportunités pour votre entreprise.

Le marché chinois est l’un des rares marchés à présenter tant de spécificités et dont vous ne pouvez vous en passer.

Connaître ses potentiels clients sur le marché chinois

Vous avez enfin trouvé une possibilité de vous insérer sur le marché chinois. Cependant, avez-vous déjà une idée de la clientèle cible ? Vous êtes-vous déjà demandé quelle serait l’implantation géographique la plus propice pour votre société ? En effet, vous devez avant tout retrouver le cœur de votre cible et comprendre les attentes spécifiques de cette clientèle chinoise et non pas calquer à ces derniers les attentes des Occidentaux.

Ceci vous permettra de déterminer la position géographique la plus avantageuse qui vous permettra non seulement d’être au contact de la clientèle, mais aussi des fournisseurs. De plus, pour la création d’une entreprise en Chine, n’hésitez pas à prendre en considération d’autres critères comme le régime fiscalité qui peut varier selon la région, le coût d’implantation ainsi que les infrastructures.

Bien choisir la structure juridique de votre future entreprise

Vous le savez certainement, la Chine a occupé en 2016 la première place dans le classement mondial des marchés de distribution en pleine croissance. Ceci est dû en partie à l’intransigeance du droit des affaires chinois qui distingue les entreprises chinoises et les entreprises à investissements étrangers. Ces dernières peuvent être l’œuvre d’un partenariat entre des étrangers et des Chinois ou une œuvre entièrement à capital étranger. Dans cette mesure, on retrouve :

  • la joint venture qui nécessite un partenariat entre un entrepreneur chinois et un étranger. Elle permet de tirer partie des autorisations et droits d’usages obtenus antérieurement par le partenaire chinois et de profiter de son réseau commercial et relationnel. Cependant, il est raisonnable de ne choisir cette option que si l’on connaît réellement le partenaire ou si on n’a pas le choix afin d’éviter les crises de confiance.
  • les bureaux de représentations qui constituent le moyen le plus facile de s’insérer sur le marché chinois.
  • la Wholly Foreign Entrepise (WFOE) qui est la forme la plus appréciée la plupart du temps par les investisseurs étrangers. En effet, elle permet d’échapper aux rigidités de fonctionnement et de gestion d’une joint venture puisqu’il n’est plus nécessaire de prendre par un partenaire chinois.

Préparer votre business plan et les pièces administratives de votre entité

Votre business plan est ce qui définit votre entreprise en Chine. En effet, l’état chinois ne vous permettra d’opérer que sur le contenu de votre business plan. Il est donc impératif de bien rédiger votre business plan afin de disposer d’une large marge de manœuvre lors de vos opérations sur le marché chinois.
Dans cette même mesure, vous aurez besoin d’un ensemble de documents à déposer pour approbation du ministère du commerce chinois. Il s’agit notamment du formulaire de création d’entreprises, de l’étude de faisabilité, des statuts de la société et ceux de la société mère ainsi que son certificat d’enregistrement. Le dossier devra comporter également le bilan des 3 derniers exercices ainsi que la liste des équipements devant être importés et une lettre d’appréciation de la solvabilité de la société mère étrangère.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here