Quand l’IFIP peut compter sur la Chine

0
119

La filière porcine chinoise est aujourd’hui en plein boom. Le pays développe en effet une production importante pour satisfaire l’appétit de sa population. Mais, malgré ses efforts, la Chine (premier producteur de porcs au monde) ne parvient pas toujours à satisfaire toute sa population. Elle se trouve alors contrainte d’importer ou de s’implanter ailleurs. Sous la forte influence des autorités politiques, le pays accélère la restructuration de sa filière porcine et peut aussi compter sur l’IFIP pour améliorer sa production.

Bon à savoir sur l’IFIP

L’IFIP est un opérateur de Recherche et Développement qui apporte des réponses opérationnelles aux acteurs de la filière porcine. Sa mission est d’accompagner ces derniers dans leurs efforts de production pour faire face à la demande tout en préservant la santé des consommateurs. Ainsi, l’IFIP favorise :

  • le développement durable du secteur porcin ;
  • la modernisation de la production ;
  • l’offre de produits diversifiés, sains et de bonne qualité ;
  • la compétitivité sur le marché ;
  • etc.

Pour mener à bien sa mission en Chine, l’IFIP travaille de sorte à apporter des innovations dans les produits pour attirer les consommateurs. Aussi, l’institut veille à l’adéquation de la production avec les attentes des consommateurs et des industriels. Ainsi, l’IFIP permet aux entreprises de mieux s’aguerrir pour faire face à la concurrence du marché.

Les services et prestations de l’IFIP pour la filière porcine en Chine

Chaque jour, l’IFIP est à l’écoute des entreprises pour répondre à leurs besoins. Grâce à l’expertise de son personnel, l’institut assure un bon accompagnement des acteurs économiques chinois. Ses interventions sont généralement sous la forme d’audits-conseils avec la mise en œuvre de solutions efficaces pour l’amélioration de la filière porcine en Chine.

Ce qu’il faut savoir de la filière porcine en Chine

Dans le passé, la production porcine en Chine était essentiellement réalisée par de petits élevages. Mais, avec la montée en puissance de la demande, on retrouve aujourd’hui de grandes structures de production un peu partout dans le pays. Elles utilisent pour la plupart des technologies avancées pour satisfaire la demande des consommateurs. Il existe même des opérateurs économiques prêts à investir dans des entreprises déjà en place pour les aider à être. Ces derniers se basent essentiellement sur les orientations du « 12e plan quinquennal national » qui encourage la modernisation de l’agriculture et de l’élevage. Cependant, certains problèmes structurels ralentissent l’explosion de la production porcine en Chine.

Les obstacles au développement de la filière porcine chinoise

Le secteur chinois de production du porc est confronté à certains problèmes. Selon les résultats d’une recherche de l’IFIP, les experts ont encore du mal à apprécier le niveau de la production porcine en Chine. À ce fait s’ajoute le problème de la disponibilité insuffisante des terres pour créer de nouveaux élevages. Or, la classe moyenne chinoise devient de plus en plus importante. Elle veut d’ailleurs des produits de qualité et tracés afin de jouir d’une bonne santé dans un pays où la biosécurité des élevages est mal maitrisée dans son ensemble.

Les actions du gouvernement

Ces dernières années, le gouvernement chinois accorde un grand intérêt à la filière porcine. On voit de plus en plus des actions concrètes qui visent à accompagner le développement de ce secteur. C’est d’ailleurs pourquoi le ministère de l’élevage met en œuvre des programmes de vaccinations gratuites contre les maladies du porc tout en soutenant l’exploitation d’un nombre important de truies. Par ailleurs, le gouvernement intervient aussi sur les stocks pour maitriser les prix de vente afin de rentabiliser l’effort de production.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here