La cuisine chinoise : Pourquoi elle est aussi bonne !

0
710

En Chine, la cuisine, tout comme les combats, est un art. C’est sûrement l’une des raisons qui expliquent sa réputation à l’échelle planétaire. Dans ce vaste pays où vivent près 1,4 milliard de personnes, chaque région a ses spécialités culinaires, en fonction des ressources naturelles, des conditions climatiques, et de beaucoup d’autres facteurs. Aussi, la cuisine chinoise subdivise-t-elle ses plats selon la règle des 4 natures (chaud, tiède, frais, froid) ou encore selon les 5 saveurs (acide, sucré, piquant, amer, salé). Voici quelques informations intéressantes que vous devriez avoir au sujet de l’art culinaire chinois.

 

La philosophie de l’harmonie dans la cuisine chinoise

Les Chinois sont un peuple qui aime appréhender tout l’univers en termes d’équilibre ; et cela s’applique même lorsqu’il s’agit de la cuisine. Ainsi, en Chine un repas doit non seulement être équilibré en matière de saveurs ou de goûts (acide, sucré, piquant, amer, salé). Une subdivision régionale de la cuisine en Chine suggère qu’elle est : salée au Nord, sucrée au Sud, épicée à l’Ouest et aigre à l’Est. Un repas chinois doit aussi être harmonisé par rapport à ce qui est chaud ou froid. Et ce n’est pas fini, puisque le peuple chinois accorde aussi beaucoup d’importance à l’esthétique, c’est-à-dire à la manière dont un repas est présenté. Ce qui fait qu’on a souvent des choix de plats tels que les nids d’hirondelles ou les ailerons de requin.

 

La chine et ses ustensiles particuliers de cuisine

Pour une bonne cuisine, il faut bien des ustensiles de qualité. Et en Chine, la qualité est une chose qui va toujours avec l’exception. Dans la cuisine chinoise, l’un des ustensiles les plus populaires s’appelle le Wok. Il s’agit d’un type de poêle en forme de cône et très large avec de hauts rebords. Il y en a de diverses formes et le Wok peut donc être : à fond plat ou arrondi ; ou avoir soit des rebords droits, soit des bords incurvés. Pour cuisiner avec ce fameux ustensile, les Chinois respectent tout de même trois règles importantes :

  • Les aliments à cuire doivent être découpés en de petits morceaux
  • Les aliments doivent être cuits avec du feu vif
  • Pour mélanger les aliments pendant la cuisson, on utilise une spatule en bois. Cela permet d’assurer une cuisson uniforme.

L’avantage de la cuisine chinoise à ce niveau est que, lorsque vous utilisez le Wok, il n’y a plus besoin de faire usage de matières grasses. En outre, le fait de cuire les repas à l‘aide d’un feu vif permet une rapidité de cuisson tout en gardant un maximum de qualités nutritionnelles. Une fois les aliments prêts, c’est le moment de passer à table. Eh bien, en Chine il n’est pas question d’utiliser des fourchettes ou des couteaux. Ici, ce sont les baguettes ou quelques rares fois des cuillères chinoises fabriquées en bois, et ce que ce soit du riz ou encore des nouilles.

 

Quelques spécialités de la cuisine chinoise

Le canard laqué

Il s’agit d’une spécialité chinoise qui est propre à la région de Pékin. Ce mets incontournable est souvent servi avec de petits légumes crus accompagnés d’une galette de blé.

Les nouilles sautées

C’est l’un des plats traditionnels les plus populaires de toute la cuisine chinoise, surtout dans le nord. C’est un mets que l’on peut accompagner de divers ingrédients et qui offre la possibilité de manger aussi bien varié qu’équilibré.

Le riz sauté encore appelé le riz cantonais

Ici, même si son appellation l’indique, ce plat n’est pas exclusivement une spécialité de la région de Canton. Il s’agit d’un mets qui renferme toutes les qualités nutritionnelles requises et qui est très populaire en Chine et même au-delà. Il est aussi très apprécié sur tout le continent asiatique dans des pays comme l’Indonésie, le Japon, le Vietnam et la Thaïlande.

Les dim sum

Ce plat est une spécialité de la région de Canton. Sa composition est un assortiment de petites bouchées qui ont fait l’objet d’une cuisson à la vapeur, au four ou à la friture. S’il est important de mentionner qu’il existe plusieurs sortes de dim sum, l’une des plus populaires, c’est les baozi. Ce sont de petits pains fourrés à base de viande ou de haricots rouges. On peut également citer les Jiaozi qui sont en quelque sorte des raviolis cuits à la vapeur.

Le porc sauce aigre-douce

Le porc sauce aigre-douce est une spécialité qui vient de la province du Zhejiang. Elle est faite à base de minuscules morceaux de porc garnis de caramel, de légumes et de fruits. Tout cela est accompagné avec d’une sauce sucrée et acidulée. Et l’esthétique ayant une place de choix dans la cuisine chinoise, rien que l’aspect coloré et caramélisé de ce plat suffit à vous faire venir l’eau à la bouche.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here